La fourrure

 

 Saviez vous que chaque année, plus de 50 millions d'animaux sont sacrifiés pour leur fourrure, rien que dans le nord-est de la Thaïlande, on ne tue pas moins de 30 000 chiens par mois. Dans certains pays, bons nombres    de chiens et chats errants sont entassés par dizaines dans des cages si petites que les pauvres bêtes se piétinent et meurent parfois d'asphyxsie, cela leur évite une fin plus atroce encore, les “survivants” sont ébouillantés et dépecés encore vivant afin de confectionné des manteaux de fourrures.

Comment peut-ont être capable d'un tel acte de barbarie ?

 

 POUR L’ARRÊT DE LA PRODUCTION, DE L’IMPORTATION ET DE LA VENTE DE FOURRURE

 signer la pétition


COMMENT IL SONT DÉPECÉS : Quand les ouvriers s'approchent des animaux, le regard de ces derniers exprime toute leur impuissance. Avant d'être dépecés vivants, les animaux sont arrachés de leur cage et jetés au sol ; les ouvriers les matraquent avec des barres de fer et les projettent violemment sur des surfaces dures, brisant ainsi les os et entraînant des convulsions, mais pas toujours une mort immédiate. Alors que les ouvriers commencent à arracher la peau et la fourrure des animaux, ces derniers se tordent de douleur et leurs membres encore libres tremblent. Les ouvriers font pression avec leurs pieds sur le cou et la tête des animaux qui luttent avec trop d'acharnement, pour que l'entaille soit franche. Quand la fourrure est enfin arrachée de l'animal, la dépouille ensanglantée est jetée sur un amas d'autres corps qui ont subi le même traitement. Certains animaux sont encore vivants : ils respirent péniblement et clignent lentement des yeux. Le cœur de certains bat encore 5 à 10 minutes après qu'ils ont été dépecés. Un enquêteur a filmé un chien sauvage (chien viverrin) entièrement dépecé, qui a eu assez de force pour relever sa tête nue et ensanglantée, et fixer son regard vers l'objectif

 


 Distinguer la vraie fourrure de la fausse

Vraie fourrure Fausse fourrure
Le toucher Faire rouler les poils entre un doigt et le pouce. Sensation de douceur et de souplesse, les poils s’enroulent facilement autour des doigts. Les poils sont plus rêches.
 La vue Concernant les fourrures faites de poils longs, soufflez sur les poils afin qu’ils se divisent... Elle est souvent composée de plusieurs couches de poils fins, légèrement bouclés. L’ensemble forme une base épaisse, au travers de laquelle les poils plus longs dépassent. La base est en cuir. Structure plus simple, les poils sont souvent de même longueur et de couleur uniforme.
Test de l’aiguille  Plantez une aiguille dans la base... Le cuir résiste, l’aiguille traverse difficilement la peau. L’aiguille traverse la base sans grande résistance.
Test du feu Tirez avec délicatesse quelques poils et portez-les au dessus d’une flamme... Brûle de la même manière qu’un cheveu humain, odeur similaire (odeur de corne). Fond comme du plastique, odeur de plastique brûlé. De petites boules de plastique dures apparaissent sur les pointes.

 

Commentaires (9)

1. kirchmeyer 04/11/2011

je ne supporte plus les "individus"!!!

2. linette 02/04/2011

moi je dit que ses nimporte koi se quil font et je prefere les fausse foururre ses plus jolie .ses nes pas possible de faire sa car je pleure pour les animaux .Et jaimerais que ceux qui font ca au pavre petite bete sen defense meur comme il lon fait au petite bete sen defense

3. Alice 08/01/2011

Je suis outrée par ce besoin de fourrure véritable! Est ce que les animaux nous volent nos peaux pour s'en faire des manteaux, nous ? C'EST CRUEL ! L'image m'a choquée et dire que certains vivent encore ... après ... c'est horrible ! ! ! ! ! ! ! ! ! ! NON A TOUTE FORME DE CRUAUTE ANIMALE: hypophagie, fourrure, chasse pour le plaisir ect...

4. Sonia 17/12/2010

Dieu, s'il existe,n'aurait jamais dû créer l'homme.Il aurait mieux fait de se reposer le 6ème jour. Tant qu'il y aura des hommes sur terre il n'y aura jamais aucun animal en paix.

5. Le Guével 07/11/2010

J'ai découvert hier cette vidéo sur les chiens viverrin. Je savais que ça existait mais je ne l'avais jamais vu. J'ai mal au corps, mal pour eux. Mais je ne souffrirai jamais autant qu'eux. J'y pense tout le temps depuis hier. J'ai mal. Je ne comprends pas.

Elisabeth

6. Gualyvo (site web) 11/10/2010

Je pleure et je hurle la cruauté des humains, comme vous je me bat pour le respect de l'animal
Mon combat sur mon forum et sur mon blog.
http://gualyvo.over-blog.com/
Le cri des animaux : Ne volez pas notre peau

Je met le lien de votre pétition sur mon forum

7. pascal 20/06/2009

Malheureusement malgré qu'on face il y aurait toujours des hommes assoiffés de richesse et qui ne pense qu'a leurs Intérêt qui se cachent pour faire sa illégalement

8. Lacroix Isabelle 14/02/2009

Mon Dieu, permettez-moi de mourir
sur l'amoncellement de tout mes frères
Et pourtant mon corps souffrant respire
je brûle, j'ai si mal, j'ai froid, j'ai peur

Je n'ai plus d'oreilles, je n'ai plus de nez,
Des larmes de sang coulent de mes yeux
J'ai tellement de mal à respirer
Mon âme entière vous supplie mon Dieu

On m'a battu et on m'a frappé
Maintenant que je suis mort vivant
accroché, je me suis réveillé
la peau arraché, le corps en sang

Mais je suis encore vivant
et je vous regarde au fond de l'âme
moi, jeté sur les corps de mes frères
et je vous regarde, et je vous demande

A quel Dieu donnez-vous vos coeurs
pour quelle raison si peu d'amour
et pour quelle cause tant d'indifférence ?
N'est-ce-pas uniquement pour le plaisir ?

Mes frères, partout dans le monde souffrent, meurent
parce-que l'homme aime la futilité
parce-qu'il préfère son argent au coeur
parce-qu'il a choisi la vanité
plutôt que l'amour de son âme

Petit renard polaire aux yeux bleus-gris
pourtant déjà si tristes et si effrayés
par ce qu'il pressent et ce qu'il devine
cerné par une cage impossible à briser

La queue rongée et rouge d'angoisses
tu as encore les couleurs de l'enfance
mais là, tu n'arriveras pas à vieillir
et pourtant, pour toi, le temps qui passe
est déjà une éternité de peurs

Que Dieu te permettes une mort rapide
mais ce sont toujours les hommes qui décident...

J'étais un chien, un chien viverrin...
Je sais, j'avais l'air gros et pas très malin
mais je voulais vivre en paix avec vous,
j'avais le coeur assez grand pour vous aimer
et maintenant je tarde à mourir à cause de vous

Je n'ai plus d'oreilles, je n'ai plus de nez
des larmes de sang coulent de mes yeux
j'ai tellement du mal à respirer
et de toute mon âme, pour mourir, je prie Dieu

Je n'étais pas gros, je n'étais pas bête
peut-être pas très beau, un peu à l'abri sous la peau que vous m'avez volé

Isa

Agonie filmée d'un chien viverrin

9. evelyne (site web) 09/02/2009

bonjour
ton blog est extra (5sur5)

j'y viens souvent et mis ton lien sur mon blog
je suis pour l'information sur les souffrances animales et les atrocités
qu'on inflige à toutes ces pauvres bêtes et ce coûte que coûte(spots,vidéos,images...
il faut se mobiliser pour que cela cesse,plus on sera nombreux et plus on aura la possibilité d'obtenir gain de cause
2009 doit être une année pour une mobilisation massive avec des résultats en faveur des animaux

Ajouter un commentaire

 

Les Boutiques partenaires de Sauvegarde-Animaux-Planète 

  zooplus



 

 

L' Actualitè  Animaux-Planète

           

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site