Troubles du comportement

Il est intéressant de définir les troubles comportementaux du chien comme tous les comportements qui remettent en cause l'équilibre de la famille-meute. Cette définition a le mérite d'être fort large et de ménager ainsi la possibilité d'y associer des comportements normaux, mais indésirables, et des comportements franchement pathologiques.

Qu’est-ce qu'un comportement pathologique? Lorsqu'un animal adopte tel ou tel comportement, il cherche à modifier une situation à son avantage. À ce titre, on peut dire que le comportement en question est adaptatif. Tant que rien ne vient perturber ses capacités de traitement des informations recueillies dans son milieu, le chien est capable de trouver des réponses adaptatives.
Tant qu'un comportement s'avère adaptatif, même s'il est gênant, on dira qu'il est normal.
Prenons un exemple: un chien vit depuis plusieurs années dans la même famille qui lui a toujours accordé des prérogatives de dominant. Un beau jour, ses maîtres, parce qu'ils ont des invités, décident d'empêcher le chien d'accaparer le canapé du salon. Ils lui donnent l'ordre d'en descendre, haussent la voix, lèvent la main en signe de menace. Le chien grogne, le maître, soucieux de garder une image de virilité et de courage, empoigne le chien qui finit par le mordre. Le propriétaire recule, cesse de menacer. Ce comportement est gênant, il peut même occasionner de graves blessures, mais il est normal, car il constitue une réponse adaptée du chien à une remise en cause de son rang hiérarchique, sans même que l'être humain ait su se conduire en dominant auparavant, et même dans les minutes qui ont suivi l'affrontement.
En revanche, le comportement observé peut ne pas ou ne plus avoir de valeur adaptative, car il ne modifie pas la situation déclencheuse dans un sens positif. On peut citer un autre exemple, très classique. Dans les situations de conflit hiérarchique, l'une des réponses comportementales possibles est l'agression hiérarchique qui, par une cascade de menaces de plus en plus marquées aboutissant à la morsure puis à l'apaisement, permet au chien de moduler l'intensité de sa réponse en fonction des réactions de l'adversaire. Lorsqu'un chien, à de multiples reprises, a mordu son maître et obtenu ainsi sa soumission, il apprend que c'est la morsure qui permet de régler la situation; progressivement, les phases d'intimidation et d'apaisement disparaissent et le chien devient un mordeur systématique. Cette nouvelle conduite n'est pas adaptative, elle ne permet plus de maintenir la cohésion du groupe, il s'agit d'un comportement pathologique.

 

Les Boutiques partenaires de Sauvegarde-Animaux-Planète 

  zooplus



 

 

L' Actualitè  Animaux-Planète

           

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site