Les gestes qui sauvent

Pouvoir réagir rapidement et efficacement en cas d'urgence permet souvent de sauver la vie de votre animal. Pour pouvoir accomplir les gestes essentiels, voire donner les premiers soins, vous devez connaître les principaux troubles graves du chien. Quand un accident se produit, il est important pour vous de reconnaître les symptômes, de les analyser calmement et de réagir promptement. Appelez le vétérinaire et, en attendant son intervention, accomplissez les gestes qui sauvent.

BLESSURE AVEC HÉMORRAGIE
Le chien est blessé et saigne abondamment. Il a été renversé, mordu ou s'est coupé. Vous pouvez le museler par précaution, la douleur pouvant le faire mordre. Ensuite, appliquez une gaze ou un linge propre sur la plaie, et pressez fortement pour faire coaguler le sang. En cas de véritable hémorragie de sang rouge clair au niveau des pattes, comprimez l'artère brachiale pour les antérieurs, l'artère fémorale pour les postérieurs. Vous pouvez aussi, en attendant le vétérinaire, placer un garrot pas trop serré entre le cœur et la plaie. Pour cela, utilisez une bande ou un ruban, et ne le laissez pas plus d'une demi-heure.
Si une veine est atteinte, le sang qui s'écoule est rouge foncé. Placez alors le garrot à 5 cm de la plaie vers l'extrémité du membre. Faites-y un nœud où vous passerez un crayon pour le serrer jusqu'à ce que le sang ne coule plus. Fixez. (voir fig. 19)

BRÛLURES
Dans le cas d'une brûlure légère, passez-y de l'eau froide pour soulager la douleur, puis désinfectez avec du Mercurochrome et une pommade antibiotique. Protégez la brûlure avec un pansement à changer chaque jour.
En cas de brûlure grave, n'appliquez surtout pas de corps gras, mais recouvrez d'un linge humide (pour atténuer la douleur) et conduisez le chien chez le vétérinaire.
Si la brûlure a été causée par un produit chimique, herbicide ou détergent, lavez abondamment la partie atteinte. S'il s'agit d'un produit à base de soude ou d'alcali, utilisez de l'eau vinaigrée; si c'est un acide, prenez de l'eau additionnée de bicarbonate de soude. Si la lésion est importante, consultez le vétérinaire sans attendre.

COUP DE CHALEUR
Lors d'un coup de chaleur, le chien halète, il est fébrile et se met à saliver abondamment. Ce grave trouble de la chaleur est dû à une rétention de la température par le chien. Il touche le plus souvent les animaux confinés dans un véhicule clos exposé au soleil. Le chien ne transpirant pas, il doit, pour se refroidir, se ventiler en respirant rapidement. Si l'air est chaud et ne se renouvelle pas, la température de l'animal peut s'élever jusqu'à plus de 41 °C. La première urgence consiste à le refroidir en le transportant à l'ombre, en l'arrosant d'eau froide, voire en l'immergeant. On doit parfois pratiquer la respiration artificielle (le museau maintenu fermé, on souffle dans les narines trois à quatre secondes, puis on relâche, et ce dix à douze fois par minute). Si le chien est en état de boire, on peut lui donner un peu de café fort avant de le transporter d'urgence chez le vétérinaire le plus proche.

CRISE NERVEUSE
Une crise nerveuse peut intervenir brutalement à tout moment, quel que soit l'âge de votre chien. Celui-ci tombe sur le sol, les membres sont raides, le cou et la tête tendus. Il peut aussi pédaler, saliver abondamment, uriner ou déféquer sous lui. Généralement, une crise nerveuse dure quelques minutes, puis l'animal se relève et récupère après un moment d'hébétude.
En cas de lésions ou d'affections graves (encéphalite, méningite, intoxication), les crises se succèdent et l'animal n'a pas un comportement normal entre les crises.

DILATATION, TORSION D'ESTOMAC
Le chien souffrant d'une dilatation d'estomac devient brusquement inquiet, essaie de vomir sans succès, bave abondamment. Son abdomen enfle, devient tendu et douloureux, sa respiration est courte et difficile, puis l'état de choc s'installe: le chien tombe dans le coma et la mort advient rapidement faute d'un traitement approprié. La dilatation est due à une accumulation excessive de gaz et de liquides dans l'estomac, et peut être suivie d'une torsion de cet organe. L'état de choc en résultant en fait une urgence grave. Plus fréquent chez les chiens de grande race, ce symptôme est favorisé chez l'animal qui fait de l'exercice après le repas. Amenez le chien le plus rapidement possible chez le vétérinaire; lorsqu'il y a seulement dilatation, un sondage gastrique peut permettre l'évacuation du contenu de l'estomac; mais, en cas de torsion, on doit intervenir chirurgicalement en urgence pour vider l'estomac et le remettre en place. Quoi qu'il en soit, le chien doit être mis sous perfusion et surveillé quelques jours car des troubles cardiaques peuvent survenir.

ÉTAT DE CHOC
L’état de choc se caractérise chez le chien par des extrémités froides, un pouls rapide et faible, des yeux fixes, des gencives pâles. On doit alors agir d'urgence pour éviter le coma.
Pratiquez un massage cardiaque ou la respiration artificielle. Le massage cardiaque se fait avec la paume de la main, en fortes pressions rythmées en arrière de l'épaule, sur les côtes du milieu (région cardiaque). Pratiquez-le si nécessaire dans la voiture en conduisant l'animal chez le vétérinaire (voir fig. 20).
Pour la respiration artificielle, enlevez le collier du chien et laissez la langue pendre sur le côté. Posez vos deux mains bien à plat sur les côtes, en arrière des épaules, et comprimez régulièrement pour chasser l'air de la cage thoracique, puis laissez celle-ci revenir en position normale. Effectuez ces mouvements toutes les cinq secondes. Pour le « bouche à nez», enserrez le museau d'une main et insufflez de l'air dans les narines pendant trois à quatre secondes. Relâchez pour l'expiration et recommencez dix à douze fois par minute.

FRACTURES
Le chien s'est fracturé une patte. Le premier impératif est d'éviter au maximum de bouger le membre brisé. Immobilisez-le avec des attelles: deux planchettes de bois ou deux branches de la longueur du membre blessé. Glissez-les doucement de chaque côté de la patte et maintenez-les solidement avec de la ficelle ou du sparadrap (une attelle de fortune peut être confectionnée avec un simple journal plié en gouttière). Si la fracture s'accompagne d'une plaie ouverte, nettoyez-la et protégez-la avec un linge propre avant de poser l'attelle. En cas de fracture plus grave (du crâne ou de la colonne vertébrale), glissez délicatement le chien sur une planche et transportez-le de toute urgence chez le vétérinaire, en le bougeant le moins possible (voir fig. 21).
Une fracture s'accompagne d'une impossibilité de bouger le membre ou l'appareil osseux intéressé ainsi que d'une vive douleur à la moindre mobilisation. Il est indispensable de museler l'animal, même s'il est habituellement doux, pour éviter qu'il ne morde par réflexe douloureux.

INGESTION D'UN CORPS ÉTRANGER
Votre chien a avalé un corps étranger. Ne paniquez pas. En effet, les petits objets (pierres, boutons, épingles) peuvent franchir les intestins. Donnez à manger des fibres (légumes verts) qui enroberont l'objet et faciliteront le transit, qui dure généralement trois jours.
Si l'objet reste coincé dans la gorge du chien, vous pouvez tenter de l'en retirer délicatement avec deux doigts. Si le chien souffre, vomit, a de la fièvre ou ne défèque plus, il faut consulter rapidement le vétérinaire en vue d'une éventuelle opération.

INTOXICATIONS
Les chiens ingèrent facilement des corps étrangers, mais aussi des substances qui peuvent être toxiques. Les poisons les plus fréquemment absorbés par le chien sont la mort-aux-rats (anticoagulant en granulés qu'on trouve souvent dans les caves), le métaldéhyde (antilimace fréquent dans les jardins), les organochlorés ou les organophosphorés (insecticides) et l'éthylène glycol (antigel de voiture).
Un traitement immédiat est souvent indispensable pour sauver le chien. En cas d'intoxication, commencez par isoler la cause du mal.
Si vous connaissez le produit absorbé, appelez immédiatement un centre antipoison ou un vétérinaire et suivez leurs conseils. S'ils vous indiquent un antidote, administrez-le au chien sans attendre.
Si vous ignorez la nature du poison, ne faites ni vomir ni boire l'animal. Allez d'urgence chez le vétérinaire.
Si le chien vient d'ingérer le produit toxique, empêchez-en l'absorption en lui donnant un vomitif, sauf si le poison en question est corrosif.
Certains poisons agissent à retardement, comme la mort-aux-rats, qui cause des troubles de la coagulation visibles au bout de trois jours: hémorragies diverses, difficultés respiratoires, hématomes cutanés accompagnés de pâleur des muqueuses (anémie). Un traitement à base de vitamine K et de coagulants doit être mis en place le plus rapidement possible, ainsi qu'une transfusion sanguine.
La strychnine et le métaldéhyde provoquent des symptômes nerveux graves (anxiété, tremblements et spasmes musculaires, convulsions, coma). Le traitement consiste à mettre l'animal sous perfusion pour faciliter l'élimination des toxiques, et à administrer des substances anticonvulsivantes.
L’intoxication par les insecticides organochlorés et organophosphorés donne lieu à des symptômes nerveux (agitation, hébétude, convulsions), digestifs (salivation, vomissements, diarrhée), oculaires (larmoiement, pupille serrée) et respiratoires (cyanose des muqueuses). Il existe un antidote à ces poisons, qui doit être associé au traitement des symptômes.
L’intoxication par l'éthylène glycol (antigel) cause des symptômes digestifs, nerveux (convulsions, coma), urinaires (urines absentes ou raréfiées), respiratoires (difficulté à respirer). Il existe un antidote qui doit être utilisé le plus rapidement possible, l'évolution se faisant vers une insuffisance rénale grave.

 

 

Les Boutiques partenaires de Sauvegarde-Animaux-Planète 

  zooplus



 

 

L' Actualitè  Animaux-Planète

           

Classement de sites - Inscrivez le vôtre!

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site